AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Kusanagi
Directeurs et maitres du jeu
avatar

Nombre de messages : 742
Age : 26
Localisation : Dans mon bureau
Statut dans l'établissement : Directeur
Points d'expérience : 332
Date d'inscription : 26/12/2006

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Mer 24 Nov - 7:16

Un garçon, qui se balade, à travers les couloirs, les cheveux bleutés, une longue veste avec de la fourrure au col trainant presque au sol, le garçon est grand très grand, et beau. Un regard fixe, un air déterminé, il marche avec un air sur de lui. Traversant les couloirs l'inconnu est observé, épié et il salut tous ceux qu'il croise, élèves, professeurs. rares sont ceux qui connaissent sa véritable identité, en fait il n'y a que certains professeurs, ceux qui sont de son clan, les autres connaissent l'autre... Akira. Ryû, car vous l'avez deviné c'est de lui dont il s'agit, se balade tranquillement dans le pensionnat, se faisant passer pour un élève, traversant les long couloirs, montant les 3 étages du pensionnat pour finalement s'arrêter sur le toit, avec un air satisfait sur le visage.

-Tu vois ma sœur, nous sommes respectés, le peu de professeurs m'ayant reconnu me craignent les autres sont surpris... et me saluent par respect, s'ils savaient... ils auraient peurs.

Un léger rire, il baisse la tête, soupire avant de regarder le ciel, couvert, menaçant de laisser des gouttes, voir de la neige tomber, il fait froid...

-Nous sommes bien seuls... il faut qu'on se fonde dans la masse, qu'on observe, qu'on découvre que sont ces choses qui sont apparus en même temps que nous... qui accompagnent les élèves...

Il parlait seul, des poïys, il n'en avait pas, Akira non plus, ces étranges créatures ne venaient pas d'eux, et n'étaient d'abord pas prévus dans leur plan, mais aucun soucis probablement, ils ne contrecarreraient pas leurs desseins.
un sursaut, des bruits derrière lui, la porte du toit qui claque alors qu'il l'avait bloquée de façon à ce qu'elle ne se ferme pas, elle ne s'ouvre que de l'intérieur, si elle se ferme, il serait coincé ici... Il se retourne pour voir et voit la porte close, mais personne d'abord, puis une silhouette se dessine féminine.


-Qui va là?

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michiyo-art.jimbo.com/
Akai Arina
Elève
avatar

Nombre de messages : 322
Points d'expérience : 362
Date d'inscription : 26/08/2010

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Sam 27 Nov - 0:14

[Alors Didi alias Ash est très occupée en ce moment donc elle répondra plus tard ^^ Bah quand elle aura le temps quoi! donc c'est normal si elle ne répond pas rapidement! ^^]


Akai se promène, dans les couloirs. Seule bien évidemment. Elle n'a aucuns amis, ici. Non qu'elle n'en veuille pas, quoi que si...Elle n'en a pas besoin de toute façon. Et puis, elle n'avait aucune envie d'accorder sa confiance à des inconnus. Elle était mieux seule. Plus libre de ses mouvements ainsi. Et plus tranquille aussi. Elle n'avait pas à se préoccuper des autres et de savoir si elle faisait du mal à dire quelque chose ou pas et ça c'était vraiment bien.
Quelques fois, des gens l'approchaient et venaient lui parler. Akai les envoyait aussitôt balader pour la plupart. Mais ça lui arrivait de répondre à certains, mais leurs relations n'allaient pas plus loin. La jeune tueuse ne voulait pas s'encombrer d'un quelconque boulet à ses côtés. La seule personne qu'elle pouvait supporter, ou plutôt le seule être, c'était son poïys, une créature qui ressemblait vaguement à une fourmi et qu'elle avait nommé "Ari" de ce fait. C'était une petite créature rouge, qui possédait un chapeau noir sur sa tête. Akai l'adorait. ce qui était un sentiment plutôt étrange pour elle. Un lien invisible la liait au poïys. Et puis, Ari n'était pas une créature ordinaire. Elle pouvait parler, comme tous les autres poïys. Et donc, en fin de compte, Akai pouvait parler avec elle. Alors pourquoi devrait s'encombrer de la présence des autres membres de l'académie?
Akai fit brutalement tirée de ses pensées par une jeune fille qui la venait de la bousculer. Instinctivement, l'adolescente porta ses mains à sa ceinture, ou reposait son poignard, son deuxième fidèle compagnon avec Ari. La jeune fille disparut au coin du couloir et Akai se détendu. Même si les gens dans ce pensionnat ne lui voulait pas forcément du mal, l'adolescente ne pouvait s'empêcher le contraire. Ses parents lui avaient apprise à se méfier de tout le monde et c'est ce qu'elle s'appliquait à faire, pour qu'ils puissent être fiers d'elle...et surtout parce que cela pouvait lui sauver la vie.
Akai s'était crée une distance minimum de sécurité et dès que les gens la franchissaient, ses instincts de tueuse revenaient rapidement et sa main allait trouver son couteau, qu'elle était prête à utiliser en cas de geste menaçant de celui qui avait osé franchir la barrière de sécurité.
Avec un demi-sourire, la jeune fille reprit sa route, naviguant dans les couloirs. Elle était en train de rechercher Ari, qui avait subitement disparu quelques heures plus tôt, ou plutôt lui avait dit qu'il allait rejoindre ses mais poïys dans leur monde à eux, lieu qu'Akai ne savait pas où il se trouvait. D'ailleurs, personne ne le savait. Sauf les poïys bien évidemment. Et Akai n'avait pas autorisé Ari à y aller, mais bon, comme d'habitude, la créature n'en faisait qu'à sa tête. Une vraie tête de mule, quoi! Il savait très bien qu'Akai n'aurait pas voulu, alors il lui avait simplement dit où il allait avant de disparaître. Assez rapidement pour qu'Akai ne puise le retenir. Tss, saleté de poïys. Mais Akai ne pouvait pas lui en vouloir. D'ailleurs, elle n'arrivait jamais à lui en vouloir. Étrange...Mais bon où était elle passée à la fin?
Akai finit tout de même par opter pour son deuxième plan, le premier étant de trouver Ari par elle-même. Mais bon, la créature semblait vraiment avoir disparu du pensionnat. Alors la seule solution qui lui restait, c'était de trouver un autre poïys et de l'envoyer chercher Ari à sa place. Voilà qui était parfait comme plan.
La jeune fille aperçut au fond du couloir un jeune garçon aux cheveux bleus qui semblait à priori parler tout seul. Mais bon, comme la plupart des élèves de cet établissement possédait un poïys, il devait sûrement en avoir un et puis qui parlait tout seul aussi? Donc le poïys devait se trouver caché sur le garçon.
Celui-ci tourna soudainement pour passer la porte qui menait au toit.
Akai se décida, non sans y aller à reculons bien sûr, à aller à la rencontre du jeune homme afin d'exécuter son plan B.
Elle s'approcha donc de la porte, laissée entrouverte et la passa, silencieusement. Malheureusement, sa main tapa tout de même contre la porte qui se referma brutalement.
Akai jura entre ses dents. Et pour cause, la porte ne pouvait s'ouvrir que de l'intérieur, ce qui voulait dire qu'elle était bloquée sur le toit avec le jeune homme aux cheveux bleus, jusqu'à ce que quelqu'un ait la bonne idée d'ouvrir la porte pour aller prendre l'air sur le toit ou contempler le ciel, couvert de nuages gris. Il allait sûrement pleuvoir...

-Qui va-là? Demanda soudainement le jeune homme, qui s'était retourné, pour voir quelle était la cause de tout le boucan qu'avait provoqué la fermeture de la porte. Akai, qui s'était voulue discrète, avait raté son coup. Mais bon maintenant qu'elle était sur le toit, il fallait pas qu'elle montre à l'homme qu'elle avait malencontreusement fermé la porte par erreur. Akai était plutôt d'une nature fière et ce n'était pas dans ses habitudes de dévoiler ses faiblesses et notamment ses erreurs.

Avec un sourire au coin des lèvres, la jeune tueuse fit quelques pas vers le jeune homme, tout en prenant soin de rester à bonne distance de lui:

-Il fait un peu froid je trouve, lui dit-elle, en frissonnant. Elle déteste avoir froid.

-A ton avis, il va neiger? Ajouta-t-elle, en regardant le ciel.

C'est vrai qu'elle n'aimait pas le froid, mais elle adorait la neige. D'où son surnom de "Snow".
Akai reporta son attention au jeune homme qui continuait de la dévisager. Il lui avait posé une question, non?


________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Kusanagi
Directeurs et maitres du jeu
avatar

Nombre de messages : 742
Age : 26
Localisation : Dans mon bureau
Statut dans l'établissement : Directeur
Points d'expérience : 332
Date d'inscription : 26/12/2006

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Lun 27 Déc - 14:44

Une élève… voila qui était la fautive de tout ce boucan et de cette porte fermée. Au fond lui s’en moquait que la porte soit ou non close il pouvait à souhait la déverrouiller, ou s’en aller, mais elle, elle serait coincée. Enfin ce serait sa faute. La jeune fille resta à bonne distance de Ryû qui l’observait, la suivait du regard, avec un air neutre sur son visage. Elle avait un sourire en coin et frissonna pour dire qu’il faisait un peu froid. Ryû haussa les épaules discrètement, il s’en moquait qu’elle trouve l’air ambiant froid ou non. Elle le tutoya lui demandant si à son avis il allait neiger. Il lui tourna le dos.

-Il ne neigera pas.

Un ton sec, il avait été directe, il savait qu’il ne neigerait pas, il savait tout ce qui se déroulait sur l’île. Il s’assit sur le bord du toit et regarda droit devant lui.

-Je vous ai posé une question mademoiselle, et ne vous ai point donné l’autorisation de me tutoyer, il me semble. Vous devriez montrer plus de respect a ceux qui vous entoure, les apparences sont trompeuses, je pourrais être l’un de vos professeurs si cela se trouve.

Il marqua une pause, un sourire apparut sur son visage.

-Si c’était effectivement le cas, vous seriez très mal parti avec moi, je vous aurez dans le collimateur.

Finalement il s’arrêta de sourire pour regarder devant d’un air neutre.

- Pourquoi êtes-vous sur le toit ? N’est-ce pas normalement une zone interdite ? Parce qu’on peut s’y retrouver coincés comme nous le sommes actuellement, grâce à vous.

Cette fille dégageait une certaine aura qu’il reconnaissait, celle du clan de sa sœur, elle était donc une phénix… le visage de Ryû s’adoucit quand il pensa à Akira, son Akira, ils étaient l’un contre l’autre et portant… Peu lui importait de quel clan venait cette fille, il pouvait parler à tous.

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michiyo-art.jimbo.com/
Akai Arina
Elève
avatar

Nombre de messages : 322
Points d'expérience : 362
Date d'inscription : 26/08/2010

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Lun 27 Déc - 17:33

-Il ne neigera pas, répliqua sèchement le garçon, en lui tournant le dos.

Akai n'aimait pas le ton qu'il prenait et sa main alla immédiatement chercher son poignard. Le contact avec son arme la rassura aussitôt et elle se détendit quelque peu, malgré la tension qui parcourait son corps.
Le garçon alla s'asseoir sur le bord du toit, tout en regardant droit devant lui. Akai esquissa un sourire, en se disant qu'il serait si facile de pousser le jeune homme, afin de lui apprendre les bonnes manières...perspective fort alléchante...et Akai allait y réfléchir sérieusement...

-Je vous ai posé une question mademoiselle, ajouta le jeune homme.

Une question? Akai n'aimait pas les questions et préférait savoir à qui elle avait affaire avant de répondre à une quelconque question...

-et ne vous ai point donné l’autorisation de me tutoyer, il me semble.

Ah ouais, effectivement...Akai venait de faire une nouvelle gaffe...elle qui détestait qu'on la tutoie...et voilà qu'elle avait tutoyé ce garçon...hum...mais bien évidemment, elle n'allait pas lui demander pardon...ça n'allait pas, Akai était trop fière pour cela, pff...pour qui se prenait donc cet homme...

-Vous devriez montrer plus de respect a ceux qui vous entoure...

Du respect? Pour un sale prétentieux et hypocrite? Mais bien sûr....il rêvait, non?


-les apparences sont trompeuses, je pourrais être l’un de vos professeurs si cela se trouve.

Un professeur? Akai s'en fichait...ce n'était pas dans ses habitudes de plier devant les gens, même s'il agissait de professeur...il n'y avait qu'à sa famille qu'elle obéissait, mais comme ils n'étaient plus là, elle n'avait pas à obéir à qui que ce soit...surtout à un garçon aussi prétentieux que celui qui se trouvait devant lui.

-Si c’était effectivement le cas, vous seriez très mal parti avec moi, je vous aurez dans le collimateur, l'informa le jeune homme.

Et Akai l'attendrait avec ses poignards...

-Pourquoi êtes-vous sur le toit ? N’est-ce pas normalement une zone interdite ?

-Possible, murmura Akai.

Franchement, elle se fichait pas mal des règles...et elle n'avait lu que partiellement le règlement...

-Parce qu’on peut s’y retrouver coincés comme nous le sommes actuellement, grâce à vous.

Akai serra son étreinte sur son poignard:

-Comment ça grâce à moi? Demanda-t-elle, sèchement, avant de rajouter plus calmement, avec une pointe d'ironie:

-Parce que vous pensez vraiment que je n'ai pas fait exprès de fermer la porte?

Okay, c'était elle l'hypocrite là...mais bon elle elle ne voulait pas que sa fierté en prenne un coup...surtout après une bourde comme celle de fermer la porte par erreur...

-Et puis vous me demandez pourquoi je suis sur le toit, mais vous, alors, je vous le demande, pourquoi y êtes vous?

Akai eut un sourire narquois, avant de rajouter:

-D'ailleurs, si vous tenez tant à le savoir, je vous ai suivi. Alors si vous n'êtes pas heureux que je sois sur le toit, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous!

Akai s'arrêta, quelques secondes, reprenant calmement:

-J'aimerais parler à votre poïy, vous en avez un, non?

Après tout, c'était la raison première de sa venue sur le toit...et puis tout le monde avait un poïy...enfin, normalement...parce que c'est vrai qu'Akai se demandait toujours où se trouvait la créature du jeune homme, enfin, elle dormait peut-être quelque part sur lui...ou pas...

________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Kusanagi
Directeurs et maitres du jeu
avatar

Nombre de messages : 742
Age : 26
Localisation : Dans mon bureau
Statut dans l'établissement : Directeur
Points d'expérience : 332
Date d'inscription : 26/12/2006

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Lun 27 Déc - 17:51

Décidément cette fille était déplaisante, ne répondant pas aux questions qu’on lui posait, Ryû qui était de nature calme aurait put l’attaquer, s’il ne se contrôlait pas, Akira elle ne ce serait pas gêné, de son clan ou non, quelqu’un qui l’importune doit payer. Mais il n’était pas elle.
Quand il fit la réflexion que la zone était interdite, elle répondit simplement un possible. Enfin elle parlait, et elle répondit ensuite vraiment quand il commença à lui mettre sur le dos la fermeture de la porte, elle parlait sèchement, heureusement pour elle qu’elle ne savait pas qui il était. Elle émit la supposition qu’elle avait fait exprès de fermer la porte, cela fit rire Ryû, intérieurement, et finalement au lieu de répondre au pourquoi elle était là, elle retourna la question au garçon de pourquoi il y était lui, et enfin elle répondit qu’elle l’avait suivit, et donc que c’était de sa faute à lui, si elle était là. Et enfin elle demanda à parler à son Poïy.


-Je crains que vous ne puissiez rien exiger de moi, parler à mon poïy, ou quoi que ce soit d’autre.

Il marqua une pause se releva et s’approcha de la jeune fille, faisant au moins une tête de plus qu’elle.

-Je me promène sur mon domaine, voila ce que je fais.

Il resta à côté d’elle, mains dans les poches et soupira.

-Mon poïy, il n’est pas là, donc non vous ne pourrez pas lui parler. Dommage n’est-ce pas.

Il fit un sourire assez mesquin avant de la regarder enfin.

-Puisque vous ne voulez pas vous présenter je vais le faire.

Il lui attrapa le visage d’une main pour qu’elle le regarde bien dans ses yeux bleus.

-Je suis Ryû Godaï, directeur de cet établissement, et vous avez tout intérêt à me montrer plus de respect si vous ne voulez pas finir votre vie dès cet instant. Me suis-je bien fait comprendre ma chère ?

Son regard était plus dur, menaçant, il ne rigolait pas et ça se voyait et il serait prêt à mettre en œuvre ses pouvoirs pour se débarrasser d’elle s’il le fallait.

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michiyo-art.jimbo.com/
Akai Arina
Elève
avatar

Nombre de messages : 322
Points d'expérience : 362
Date d'inscription : 26/08/2010

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Mar 28 Déc - 1:12

-Je crains que vous ne puissiez rien exiger de moi, parler à mon poïy, ou quoi que ce soit d’autre.

Akai le comprenait parfaitement...fallait dire qu'elle ne se montrait pas du tout courtoise envers lui...mais bon, avec son air hypocrite et prétentieux, le garçon lui chauffait sur les nerfs...pourtant elle était d'une nature assez calem, enfin quand elle le voulait et surtout quand Ari était là...mais comme son poïy n'était pas là, plus personne ne pouvait la calmer...

Le jeune homme se leva et s'approcha de la tueuse, un peu trop au goût de celle-ci, car le garçon venait de franchir sa barrière de sécurité...Akai recula d'un pas, tandis que le garçon lui annonça:

-Je me promène sur mon domaine, voila ce que je fais. Mon poïy, il n’est pas là, donc non vous ne pourrez pas lui parler. Dommage n’est-ce pas.

-En effet, murmura Akai, en serrant encore plus fort son poignard devant l'hypocrisie du jeune homme.
Celui lui fit un sourire mesquin, tout en la regardant et s'approchant encore. Là, c'est était trop pour Akai...

-Puisque vous ne voulez pas vous présenter je vais le faire.

Akai se détendit que très légèrement, laissant son poignard où il était. Elle allait enfin savoir à qui elle avait affaire...parce que franchement pour qui se prenait ce garçon?
Le jeune homme s'approcha d'elle de nouveau, la dominant encore une fois d'une bonne tête, avant de lui prendre le visage et de la forcer à le regarder droit dans les yeux. Akai resta bouche-bée devant le regard dur et menaçant du jeune homme:

-Je suis Ryû Godaï, directeur de cet établissement, et vous avez tout intérêt à me montrer plus de respect si vous ne voulez pas finir votre vie dès cet instant. Me suis-je bien fait comprendre ma chère ?

Ryû...directeur du pensionnat? Ah, elle avait vaguement entendu parlé de lui..mais elle ignorait qu'il était aussi jeune...et puis, il pensait quoi, qu'elle allait plier devant lui? tout ça parce qu'il était le grand directeur qui pouvait la virer? Franchement, Akai s'en fichait et n'aimait pas du tout le ton autoritaire et sec qu'il prenait...
Okay, un directeur avait tous les droits, mais bon, y avait des limites tout de même...S'apprêtant à répondre aussi sèchement que le jeune homme, Akai s'abstint, en remarquant le regard dure du directeur. Il avait bien dit "si vous ne voulez pas finir votre vie, dès cet instant" non? Akai possédait un instinct de survie élevé et elle commençait bien ce regard...enfin, elle savait qu'elle allait devoir se calmer, si elle ne voulait pas qu'il lui arrive malheur et garder la vie...parce que franchement, elle ignorait le pouvoir du directeur...
Soupirant, Akai fit quelques pas en arrière, décidée à rester le plus loin possible du jeune homme:

-Ne me touchez plus, lui dit-elle sèchement, avant de reprendre sur un ton plus calme, mais toujours ponctué d'une pointe de sarcasme:

-Si vous êtes le directeur, vous devriez savoir qui je suis alors...mais bon, puisque vous le voulez, et comme vous vous êtes présentés, je vais faire de même, alors. Je suis Akai Arina, élève de cette académie depuis un an. Mais vous devriez le savoir, non?

Une lueur de défi illumina son regard, tandis qu'elle continua:

-Vous tenez tant à savoir pourquoi je suis là. Alors, comme je vous l'ai dit, je vous ai suivi. et cela afin de parler à votre poïy, mais bon puisqu'il n'est pas là, je n'ai aucune raison de m'attarder plus longtemps, ici...

Akai se rappela soudainement que la porte était fermée et qu'elle était bloquée sur le toit, avec le directeur en personne:

-...quoi que vous ne seriez pas où se trouve le monde des poïy par hasard?



________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Kusanagi
Directeurs et maitres du jeu
avatar

Nombre de messages : 742
Age : 26
Localisation : Dans mon bureau
Statut dans l'établissement : Directeur
Points d'expérience : 332
Date d'inscription : 26/12/2006

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Mar 28 Déc - 9:53

La jeune fille semblait sur ses gardes tout le long ou Ryû lui parla, il se montrait supérieur, il l’était, contrairement à tous ici, ses pouvoirs n’étaient pas limités, sans compter que les éléments étaient toujours avec lui, le pensionnat aussi. Il se présenta en tenant la jeune fille, celle-ci recula en soupirant lui annonçant de ne plus la toucher, et finalement elle reprit avec sarcasme que si il était le directeur il devrait savoir qui elle est, comment pourrait-il connaitre ceux qui ne font pas partis de son clan, et surtout tous les élèves en plus des professeurs ? Sans compter qu’au fond il se moquait de qui était qui.
Elle se présenta enfin, Akaï Arina, élève depuis un an ici, elle était donc là avant même l’arrivée des directeurs ? Et bien, les changements avaient du lui faire bizarres. Maintenant elle expliqua qu’elle l’avait suivit uniquement pour parler à son poïy, mais comme il n’était pas là, elle n’avait pas de raison de s’attarder plus longtemps ici. Elle avait semblé oubliée qu’elle était coincée ici avec lui. Elle reprit, pour demander si il savait où se trouvait le monde des poïys.


-Le monde des poïys est scellé seul les poïys peuvent y pénétrer, où il se trouve ne vous intéressera donc aucunement vous ne pourrez jamais vous y rendre.

Il revint à sa place au bord du toit et regarda le ciel, toujours plus menaçant, et finalement une goutte tomba au sol, puis deux puis pleins de gouttes qui inondèrent le toit de leur eau. Il pleuvait enfin. Mais bizarrement les gouttes semblaient déviée de leur trajectoire quand elles auraient pus atteindre Ryû, elles ne l’atteignaient pas, alors qu’Akai elle, serait bien vite trempée si elle ne trouvait pas vite un abri, le toit n’était pas large et n’en disposait pas vraiment.

-au fait, je ne suis pas censé connaitre tout le monde, vous êtes trop nombreux pour qu’on vous retienne, et ce n’est pas notre rôle, il est normal que je ne vous connaisse donc pas. Cela parait assez logique je pense.

Il sourit, moqueur.

-J’espère pour vous que quelqu’un viendra vite ouvrir, la porte ne va pas s’ouvrir seule pour vous éviter la pluie malheureusement.

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michiyo-art.jimbo.com/
Akai Arina
Elève
avatar

Nombre de messages : 322
Points d'expérience : 362
Date d'inscription : 26/08/2010

Feuille de personnage
Race:
Pouvoir:
Petit(e) ami(e): /

MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   Mar 28 Déc - 13:18

-Le monde des poïys est scellé seul les poïys peuvent y pénétrer, où il se trouve ne vous intéressera donc aucunement vous ne pourrez jamais vous y rendre.

Ouais ça Akai le savait déjà mais bon, elle pouvait toujours demander...c'était le directeur quand même...et puis, elle voulait retrouver Ari...
Ryû retourna à sa place, au bord du toit, puis regarda le ciel. Akai suivit son regard et remarqua que le ciel était vraiment menaçant et qu'il n'allait pas tarder à...comme confirmant ses pensées, une goutte de pluie tomba sur son bras, ce qui la fit tressaillir. Elle n'aimait pas la pluie. Malheureusement pour elle, une deuxième goutte se mit à tomber, suivit de plusieurs autres. Mince, alors, dans quel merd*** s'était-elle encore fourrée?
Akai jeta un coup d'oeil au directeur, se disant que lui aussi finirait trempé jusqu'aux os, mais, ses pensées furent contredirent lorsqu'elle remarqua que par une seule goutte de pluie ne tombait sur le jeune homme, qui restait au sec. La pluie semblait être déviée de sa trajectoire initiale par une étrange magie...était-ce cela le pouvoir du directeur?

-au fait, lui dit celui-ci, je ne suis pas censé connaitre tout le monde, vous êtes trop nombreux pour qu’on vous retienne, et ce n’est pas notre rôle, il est normal que je ne vous connaisse donc pas. Cela parait assez logique je pense.

Ouais, c'était vrai mais bon Akai était de mauvaise foie...

-J’espère pour vous que quelqu’un viendra vite ouvrir, ajouta le jeune homme, la porte ne va pas s’ouvrir seule pour vous éviter la pluie malheureusement.

Akai devina aisément que le directeur devait jubiler intérieurement de la situation dans laquelle elle se trouvait, mais elle n'allait pas le laisser s'en tirer ainsi...surtout qu'elle n'avait pas dit son dernier mot...
La jeune tueuse enleva son chaperon, puis le retourna. Pour prévoir ce genre de situation, un K-way était prévu.
Akai remit son chaperon et n'oublia pas d'enfiler sa capuche. Okay, ça n'allait pas lui permettre de ne pas finir tremper, mais bon, c'était mieux que rien.
Et puis, elle avait la certitude que menacer le directeur de ses poignards, pour qu'il l'aide à se protéger de la pluie, n'était pas une très bonne idée...du coup, elle préférait s'abstenir...
L'adolescente alla s'adosser au mur, juste à côté de la porte, en attendant que quelqu'un daigne bien ouvrir la porte, tout en regardant le directeur, qui lui tournait le dos...Ah qu'est-ce qu'elle aurait bien voulu le pousser ou lui enfoncer l'un de ses poignards...il n'aurait pas vu le danger venir...mais bon, ce geste la qualifierait de lâche...parce que c'était lâche d'attaquer un ennemi dans le dos...c'est vrai qu'elle était une tueuse à gage et que durant toute son enfance, elle avait tuer les gens de loin, mais là, il s'agissait de cibles, pas d'ennemis, et ce n'était pas la même chose...enfin presque pas...là, le directeur était un ennemi potentiel...et le poignarder dans le dos était vraiment un acte lâche...du coup, Akai n'allait pas céder à ses pulsions...même si l'envie ne lui manquait pas...
Et cette avec cette idée fort alléchante qu'elle resta, adossée contre le mur, à attendre un quelconque individu qui viendrait sur le toit, prendre l'air...

________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)   

Revenir en haut Aller en bas
 
réflexion sur un toit (pv Ash et Akai)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» réflexion sur la musique haitienne
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yume :: Le pensionnat :: Différents étages :: Le toit-
Sauter vers: